• MyMarchy
MyMarchy > Le Magazine > Marques > Devenez un Héros des abeilles avec Pollinature, créateur de la Beehome, la maison des abeilles

Devenez un Héros des abeilles avec Pollinature, créateur de la Beehome, la maison des abeilles

par MyMarchy le 7 avril 2021
Amoureux de la nature ? Offrez un habitat aux abeilles sauvages et contribuez à la pollinisation !
 
Nous partons à la rencontre de Pollinature, vendeur sur MyMarchy. Avec sa BeeHome, la Maison des Abeilles en anglais, Pollinature vous emmène tout en douceur sur le chemin de la protection des abeilles et des insectes. Des êtres si petits et pourtant si importants dans notre écosystème. Chloé, vous explique le pourquoi du comment et les enjeux liés à leur protection. Vous aussi vous voulez devenir un Héros des abeilles ? Nous vous invitions à lire cette nouvelle interview, pleine de sens et découvrir la fameuse BeeHome ! 

La boutique de Pollinature

Bonjour Chloé, pouvez-vous nous présenter Pollinature en quelques mots ?

Notre métier est très saisonnier, tout se passe au printemps chez nous !

La start-up a été créée en Suisse en 2013 et en France en 2018. L’équipe en France est basée en région lyonnaise et nous sommes actuellement 4 personnes. Je suis,  Chloé Humbert-Droz et je suis country manager de la filiale française de la start-up Pollinature

Quels sont les enjeux de Pollinature ?

Notre mission est A buzzing world for all[un monde bourdonnant pour tous], nous cherchons donc à faire connaître les abeilles sauvages auprès de tous les publics.

La start up a été imaginée par des biologistes passionnés des abeilles. Nous avons donc une certaine rigueur scientifique dans l’ADN de l’entreprise. ça se ressent, par exemple, à travers les les informations que nous communiquons au public qui sont toujours précises et contrôlées par des connaisseurs.  

Nos BeeHomes sont fabriquées à la main avec des matériaux de qualité. Tout est mis en place pour que les abeilles s’y sentent le mieux possible. Outre l’abeille maçonne, qui est livrée avec la BeeHome, une vingtaine d’espèces d’abeilles sauvages peuvent y élire domicile.    

À travers les BeeHomes, nous essayons de mettre en avant le fait que nous pouvons tous devenir des héros des abeilles. En effet, la BeeHome est la première étape sur le chemin de la protection des abeilles.

Nous voulons montrer qu’il y a beaucoup de  choses simples à mettre en place pour aider les insectes et que c’est une expérience gratifiante et enrichissante! Et cet effort  en vaut vraiment la peine car nos environnements (aussi urbains) ont un gros potentiel pour accueillir des abeilles sauvages, donc à nous de travailler pour que cela fonctionne.

Nous proposons également des services de  pollinisation des vergers des arbres fruitiers à l’aide des abeilles maçonnes. C’est un autre métier, plus technique et très intéressant.

En Suisse, nous mettons en place des jardins appelés “BeeParadise”. Il s’agit de véritables oasis pour les abeilles, nous y travaillons l’offre de fleurs en installant des plantes indigènes et sauvages ainsi que le sol puisque certaines abeilles sont terricoles, ce qui veut dire qu’elles nichent dans la terre. De plus, nous installons de nombreuses possibilités de nidification pour le plus grand nombre d’abeilles (bois mort, coquilles d’escargot, etc.)

Nous sommes donc actifs dans les domaines de la biodiversité, de l’agriculture et de la pédagogie.

Quelle est la différence entre la BeeHome Observer et la BeeHome ?

La seule différence est que la Beehome Observer a un petit tiroir d’observation que nous pouvons ouvrir ! Pour les abeilles, les galeries du tiroir sont des  galeries de nidifications comme les autres. Pour nous, ce qui est chouette, c’est que nous pouvons discrètement observer la construction des nids.

Dans le cas d’une abeille maçonne nous pouvons observer plusieurs étapes. Au début, l’abeille va pondre son œuf sur un mélange de pollen et de nectar et va fermer le couvain avec un mélange de terre. L’abeille remplit ainsi  les tubes de la BeeHome avec plusieurs œufs. Il y a donc plusieurs nids par tubes. 

Dans le tiroir de la BeeHome Observer, on peut d’abord observer une boule de pollen avec un œuf. Ensuite une larve qui va se nourrir du mélange pollen et de nectare, après s’être nourrie celle-ci va commencer à tisser son cocon ce qui va créer une sorte de boule blanche qui va occuper l’espace. C’est à la fin de l’été que la nymphose aura lieu à l’intérieur de ce cocon.  En automne, l’abeille alors adulte  va se mettre en hibernation jusqu’au printemps suivant, car en automne elle n’aura pas grand chose à se mettre sous la dent ! *rire* 

C’est donc tout ce processus que l’on peut observer grâce au tiroir. En fonction des abeilles, les nids sont totalement différents : certaines utilisent des fibres de fleurs ce qui s’apparente à du coton. Les guêpes solitaires donnent des sauterelles à manger à leurs progénitures, parfois nous pouvons apercevoir des petites pattes de sauterelles qui ressorte de la Beehome. *rire*

Ce sont des éléments qui sont partiellement visibles avec la BeeHome standard car on voit les fermetures des nids. Mais le tiroir nous donne la chance de voir le nid en entier.

BeeHome Observer

BeeHome Classique

Quel est l’intérêt d’avoir une BeeHome chez soi ?

 Si on possède un jardin avec des arbres fruitiers, les abeilles maçonnes en sont friandes et sont d’excellentes pollinisatrices. Elles récoltent le pollen sur les poils de leur abdomen velu. D’une manière pratico-pratique si l’on possède des arbres fruitiers elle va être un insecte bénéfique pour le jardin.

Pour un aspect pédagogique, si on a envie d’en découvrir davantage sur les abeilles, car il en  existe tout de même 1 000 espèces  en France, c’est une façon très ludique de s’y intéresser !

Notre but c’est que nos clients s’attachent à leurs abeilles, nous avons même des clients qui leurs donnent des noms. *rire* On s’y attache, on a envie d’en prendre soin et de fleurir son jardin en conséquence et ne pas mettre que des géraniums et des rosiers, il faut varier les fleurs ! La Beehome c’est une porte d’entrée à cet apprentissage et sans le savoir, nos clients deviennent des Héros des abeilles ! 

Est-ce possible aussi bien en maison à la campagne, qu’en appartement en ville ?

Lorsqu’on est en ville la question qui revient souvent est “Est-ce qu’il y a assez de fleurs pour mes abeilles ?” Il est toujours possible d’ajouter quelques fleurs sur un balcon, en plus ce sera bon aussi pour le moral pas que pour les abeilles. *rire* Mais généralement, en ville, il y a beaucoup de fleurs et de diversités ! 

Comment faire pour être certain que les abeilles viennent dans la BeeHome ?

Avec la BeeHome nous proposons une petite colonie de 25 abeilles, de ce fait nous garantissons l’expérience. 

Les abeilles sont expédiées avec une BeeHome ?

Lors des expéditions, elles sont encore en hibernation dans leur cocon. Ensuite, elles peuvent être installées et il faut quelques jours pour qu’elles émergent. L’émergence peut prendre plus ou moins de temps, selon les conditions météorologiques.

Quelle est la particularité de l’abeille maçonne et pourquoi est-elle si importante dans notre écosystème ?

L’un des premiers insectes pollinisateurs à être actif au printemps. Elle est donc véritablement précoce et très importante pour des cultures comme les abricots par exemple qui fleurissent très tôt.

L’abeille mellifère est très présente dans l’imaginaire collectif mais toutes les espèces d’abeilles sauvages sont importantes que ce soit pour nos plantes cultivées ou sauvages ! 

Quel est le moment le plus propice pour acheter sa BeeHome ?

Durant le printemps (de début mars à fin mai) car on recevra sa BeeHome directement avec une population d’abeilles ! La nature se réveille et les abeilles se réveillent en même temps que le printemps !

Mais nous livrons toute l’année. C’est un excellent cadeau de Noël, à cette période il faut patienter un peu car les abeilles arrivent au printemps. 

 

Back To Top